Actualité

Conférence de presse : Risques industriels majeurs - Les bons réflexes

Mise à jour : 14 novembre 2018

David CLAVIÈRE, Préfet délégué pour la défense et la sécurité, zone de défense Sud-Est a présenté le mercredi 14 novembre la campagne de communication "Risques Industriels Majeurs - les bons réflexes !".

Cette campagne d’information vise à faire connaître les activités industrielles à risques en Auvergne-Rhône-Alpes, les moyens d’alerte en cas d’accident ainsi que les conduites à tenir si l’alerte est déclenchée, avec l'ambition de s'inscrire dans la durée, sur 5 ans, au travers d'actions régulières et la tenue d'une journée annuelle du réseau "Les bons réflexes".

Les objectifs
Le premier objectif de la campagne d’information est de sensibiliser la population aux risques industriels majeurs et aux bons réflexes à adopter en cas d’alerte :
• se mettre à l'abri dans le bâtiment le plus proche ;
• écouter la radio (France Bleu, France Inter, France Info) ;
• ne pas aller chercher ses enfants à l'école ;
• éviter de téléphoner, pour ne pas saturer les lignes pour les secours.
L'organisation de l'information sous forme de campagne mutualisée permet de fournir à tous une information complète et homogène sur le territoire de la région.

L'information diffusée
Cette campagne se déroule dans le cadre de l'obligation d'information du public prévue par la réglementation pour les exploitants des établissements soumis à un plan particulier d'intervention (PPIPlan particulier d'intervention). L’information porte sur la nature des activités industrielles et les risques majeurs qu'elles peuvent générer ; les mesures de prévention et de protection prises par les industriels et les services de secours ; les moyens d'alerte et les consignes à suivre. Elle vise la population des communes concernées en partie ou en totalité par des risques industriels majeurs.

Qui est concerné ?
La campagne concerne 122 établissements dans la région : 99 installations classées Seveso, 5 stockages souterrains de gaz, 8 sites nucléaires (dont 4 centrales nucléaires), 4 infrastructures de transports de matières dangereuses, 6 laboratoires manipulant des micro-organismes hautement pathogènes répartis sur 11 départements. Elle implique 410 communes regroupées en 22 bassins d’information, soit 2,95 millions de personnes. Il a été décidé d'informer tous les habitants de la commune dès que celle-ci était concernée (même partiellement) par le périmètre de risques d'un établissement industriel.

Quelle organisation ?
Cette campagne est d'envergure unique en France et son organisation est rendue possible grâce au travail collégial et très impliqué des acteurs de la région (industriels, collectivités, Education nationale, associations, représentants de salariés et services de l'État). Elle est coordonnée par le le SPPPY (secrétariat permanent pour la prévention des pollutions et des risques dans la région grenobloise) et le SPIRAL (secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles et des risques dans l'agglomération lyonnaise), avec l'appui de la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement Auvergne-Rhône-Alpes (direction régionale de l'environnement, de l’aménagement et du logement) en liaison avec APORA (association régionale des entreprises pour l'environnement industriel).
Plus d'un an de travail a été nécessaire pour mener à bien cette campagne.

Une mutualisation des moyens
Le budget global de la campagne est de l'ordre de 1,3 millions d'euros, financé principalement par les industriels, mais aussi par l'État et les collectivités (notamment le Grand Lyon et Grenoble Alpes Métropole).
Ce partenariat permet de mettre en place des actions pédagogiques pour les scolaires, et de réaliser des actions dans le but de démultiplier l'impact de la campagne (clip de lancement, dessin animé Arlette, site Internet dédié…).

Les actions
La campagne d'information est lancée à l'automne 2018 pour une durée de 5 ans.
Les principales actions de cette campagne d'envergure unique en France sont présentées ci-dessous.

Principales actions réglementaires
• la distribution, par les communes concernées par la campagne, auprès de chaque foyer, des brochures d'information mises sous enveloppe à en-tête des préfectures de département concernés (plus de 1,7 Million de brochures). Un stock supplémentaire est également disponible dans les mairies ;
• la distribution et la mise en place, par les communes concernées, des affichettes consignes dans les Établissements Recevant du Public, les immeubles de plus de 15 logements, les immeubles (commerce, industrie) accueillant plus de 50 personnes et les terrains de camping ;
• le lancement du nouveau site internet dédié  https://www.lesbonsreflexes.com/ consignes, à conserver, reprenant l'alerte et les bons réflexes à retenir ;
• la mise à jour du numéro de téléphone "Les bons réflexes" (04 78 77 36 00, numéro non surtaxé) permettant d'écouter le signal d'alerte et les consignes.

Les actions de communication
• l'organisation d'une conférence de presse régionale de lancement officiel de la campagne, le mercredi 14 novembre 2018, dans les salons de la préfecture de Lyon, suivie le cas échéant de conférences de presse locales ou de communiqués de presse dans les différents départements concernés ;
• la création d'une vidéo de lancement de la campagne, diffusée lors de la conférence puis sur les réseaux sociaux ;
• une présence importante sur les réseaux sociaux et notamment Facebook pour augmenter l'impact de la campagne ;
• la distribution d'un document de présentation de la campagne aux acteurs régionaux : mairies, relais d'opinion, associations, etc. ;
• la mise à disposition prochaine sur le site internet d'un dossier complet "Relais d'information" aux acteurs intéressés ;
• la mise à disposition de panneaux d'information sur la campagne et les consignes à appliquer ;
• la création du label "Les bons réflexes" pour accompagner des actions volontaires et attester de leur adéquation à la campagne, sur l'ensemble de la région. Quelques actions déjà labellisées : le "Bus InfoRisques" à l'initiative de la ville de Grenoble, pour des élèves de CM2 de deux écoles grenobloises, avec le soutien de l'Institut des Risques Majeurs le 5 octobre 2018, sur la plateforme chimique du Pont-de-Claix ; les matinales de l'IRMa le 12 octobre 2018 pour mieux connaître les risques industriels majeurs dans l'agglomération grenobloise ;
• le soutien aux actions labellisées sur la région, par la mise à disposition d'outils de présentation et de communication : panneaux d'exposition, supports numériques, etc. ;
• l'organisation d'une Journée annuelle des acteurs du réseau les Bons réflexes à partir de l'automne 2019 ;
Les actions pédagogiques
• la mise en place de l'évènement annuel "La vraie fausse alerte" : organisation simultanée dans les établissements scolaires des trois académies d'un exercice de Plan Particulier de Mise en Sûreté, sur une thématique risques industriels, pour les établissements volontaires ;
• l'organisation prévue de deux concours dans les écoles primaires, collèges et lycées sur la prévention des risques industriels majeurs ;
• la mise à jour et la diffusion auprès des enfants du dessin animé Arlette la tortue d'alerte ;
• l'organisation de représentations de la pièce de théâtre "Oui, mais si ça arrivait ?" dans plusieurs départements de la région en 2019/2020 ;
• l'organisation de visite de musées autour de la thématique des risques majeurs pour les collégiens et lycéens.

Les autres actions d'information
• l'organisation de journées de formation des élus de l'agglomération lyonnaise à la gestion de crise. Cette action sera conduite également dans d'autres départements en 2019 et 2020 ;
• la création d'un jeu de société escape game "risques" en partenariat avec le MNLE ;
• la mise à disposition, sur le site https://www.lesbonsreflexes.com/ , de documents de préparation et de gestion de crise : plan familial de mise en sûreté, POMSE, etc. ;
• la réutilisation, sur le site et les réseaux sociaux, des supports vidéo de 2013, toujours pertinents

Retrouvez le dossier de presse :