L’état adapte son organisation pour plus d’efficacité

Mise à jour : 06 juin 2019

 

Parce qu’il n’y a pas de modernisation de l’État sans accompagnement des agents, l’État fait évoluer sa politique de ressources humaines

  • Le laboratoire d’innovation @RCHIPEL a été crée afin de favoriser les démarches, projets et les réflexions novatrices sur le fonctionnement des services de l’État.
  • L’accompagnement des candidats aux concours de la fonction publique a été amélioré : Mentorat, jeu sérieux (serious game) ont été développés et des lieux d’échange entre candidats admissibles proposés afin de partager conseils et réflexions.
  • La formation continue des agents a également fait l’objet d’améliorations : Un guide de l’encadrement a été diffusé afin d’accompagner les cadres. Les « matinales du manager », moments d’échanges, ont été mises en place pour permettre de partager les meilleures pratiques managériales. Un module relatif à la prévention des risques psychosociaux a été intégré à la formation des encadrants, de manière à sensibiliser l’ensemble des services à ces enjeux.

Les moyens informatiques revus pour plus d’efficacité et de sécurité

  • Deux dispositifs de visioconférence ont été installés, afin de permettre la tenue de réunions à distance, pour plus de réactivité et de flexibilité. Un audit de l’ensemble des systèmes d’information a été mené par l’ANSSI afin de les sécuriser.
  • Des points numériques d’accueil en préfecture ont été déployés afin de simplifier les démarches des citoyens.

L’État, premier acheteur public avec 1 milliard d’euros en Auvergne-Rhône-Alpes, renforce son importance et optimise sa politique d’achats

  • La cible du montant des achats publics a été portée à 2 milliards d’euros en 2020.
  • Les processus d’achat ont été revus, afin qu’une phase de sourcing auprès des entreprises locales soit systématiquement conduite.
  • 52% des titulaires des marchés publics offerts par la Plate-forme Régionale des achats sont des TPE/PMEPetites et moyennes entreprises.
  • La DIRECCTEDirection régionale de l'entreprise de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi a financé des formations afin de favoriser l’insertion de clauses sociales dans les marchés publics. En Savoie, un poste de facilitateur de clauses sociales dédié à ce sujet a été créé afin que de telles dispositions soient plus présentes dans les marchés publics. A terme, cela favorisera un meilleur développement des territoires.