Environnement, développement durable, énergie et prévention des risques

Mise à jour : 30 décembre 2015

Les enjeux de la transition écologique et énergétique sont particulièrement marqués en Auvergne-Rhône-Alpes, le dynamisme de la région et les activités humaines induisant des pressions sur le patrimoine naturel et sur l’environnement, en termes de consommation de ressources, de foncier naturel ou de qualité de l’air.

Le profil de la région Auvergne-Rhône-Alpes se caractérise par :

  • l’étendue de son territoire et la variété des paysages : allant des sommets des Alpes, aux vallées du Rhône et de la Loire en passant par les collines de la Drôme provençale et les Volcans d’Auvergne ;
  • une population importante mais répartie de manière contrastée avec des métropoles urbaines majeures (Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand...), un réseau de villes maillant le territoire et des zones rurales ayant leurs propres dynamiques ;
  • l’importance du patrimoine industriel et le dynamisme économique. Auvergne-Rhône-Alpes est la première région énergétique française, si ce n’est européenne, grâce à l’importance des aménagements hydroélectriques réalisés dans les Alpes et sur le Rhône et la présence de quatre centrales nucléaires ;
  • un patrimoine naturel extrêmement riche, avec de nombreux milieux et espèces spécifiques.

    Parc photovoltaique de Saulce-sur-Rhône (Drôme) Copyrignt C. Moirenc

Des enjeux de transition écologique et énergétique particulièrement marqués en Auvergne-Rhône-Alpes

Le dynamisme de la région et les activités humaines induisent des pressions sur le patrimoine naturel et sur l’environnement, pressions en termes de consommation de foncier naturel ou de qualité de l’air, notamment dans les secteurs de Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et de la vallée de l’Arve, pressions sur la consommation des ressources.

Enfin, les conséquences du changement climatique se feront sentir sur les écosystèmes de la région Auvergne-Rhône-Alpes et en particulier les écosystèmes de montagne. L’ensemble du régime hydrique risque d’être modifié. Non seulement les précipitations sont susceptibles d’être moins importantes, mais la fonction de « château d’eau » que joue les Alpes pourra être déstabilisée. L’eau stockée en hiver sous forme de neige et restituée l’été ne sera plus autant disponible. La modification de ces phénomènes aura également une grande influence sur les profils de risques naturels (inondations, avalanches, éboulements, incendies de forêt...) qui marquent Auvergne-Rhône-Alpes.

Les conditions de réussite de la transition écologique et énergétique en Auvergne-Rhône-Alpes

Pour réussir la transition écologique et énergétique en Auvergne-Rhône-Alpes il sera nécessaire de :

  • conduire la rénovation thermique des bâtiments ;
  • développer les énergies renouvelables et mieux les intégrer dans les réseaux ;
  • concrétiser le potentiel économique de la transition énergétique, en accompagnant les entreprises innovantes d’Auvergne-Rhône-Alpes ;

    Le Rhône - Copyright G. Poussard

  • faire basculer le milieu économique vers un modèle moins consommateur en ressource et plus sobre ;
  • mettre en œuvre le outils de gestion de la trame verte et bleue pour mieux protéger la biodiversité et préserver les fonctionnalités écologiques des territoires, protéger les ressources en eau et les zones humides ; 
  • réduire la consommation de foncier ;
  • reconquérir la qualité de l’air, en particulier dans les métropoles lyonnaise et grenobloise et stéphanoise ainsi que dans la Vallée de l’Arve ;
  • maîtriser les risques naturels et anthropiques.

Rôle des différents services déconcentrés et opérateurs de l’Etat en matière d’environnement, de développement durable et de prévention des risques

Les services intervenant sur les questions environnementales, de développement durable et de prévention des risques sont principalement la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) et les opérateurs de l’État, tels que l’ Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) ou les Agences de l’eau qui contribuent à l’animation et au financement des politiques publiques en la matière.

La DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement
  • Elle assure l’animation et le financement de politique de protection de l’environnement (natura 2000, stratégie de création d’aires protégées…), de la politique de l’eau, des paysages. Elle héberge l’autorité environnementale, chargée d’évaluer l’impact des projets de construction ou d’aménagement. En lien avec la Région, elle est responsable de la cohérence de la trame verte et bleue, gage de la fonctionnalité des espaces naturels.
  • Au titre du développement durable, elle assure le suivi et le contrôle des Installations Classées pour la Protection de l’environnement. Elle est également responsable de la politique de prévention des pollutions, notamment en matière de qualité de l’air. Elle est responsable de la mise en œuvre de la politique de transition écologique et énergétique. En lien avec la Région, elle est responsable de la conception et la mise en œuvre du Schéma Régional Air Climat Energie.
  • La maîtrise des risques portent à la fois sur les risques anthropiques et naturels. L’exercice de la polices des installations classées pour la protection de l’environnement contribue à la maîtrise des risques industriels ; de même que la mise en œuvre des plans de préventions des risques technologiques (PPRTPlan de prévention des risques technologiques). Les risques naturels – inondations, avalanches ou chutes de blocs- sont également du ressort de la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement. Outre l’identification des zones soumises à ces aléas, la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, via le Fond National de Prévention des Risques Naturels, contribue au financement des installations nécessaires à la protection des populations.
  • Enfin, la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement Auvergne-Rhône-Alpes exerce les fonctions de DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement de bassin pour le bassin Rhône Méditerranée. Elle appuie le préfet coordonnateur de bassin dans l’exercice de ses missions régaliennes (classement de cours d’eau, classement en zone de répartition des eaux) et dans l’animation de la politique de l’eau, notamment en assurant, en lien avec l’agence de l’eau Rhône méditerranée Corse, le secrétariat du Comité de bassin Rhône Méditerranée.
L’ADEME

Elle accompagne les projets des industriels et des territoires dans la maîtrise des déchets, la recherche d’économies d’énergies et la promotion de sources renouvelables d’énergies. Elle contribue également à l’émergence de filières d’économies circulaires sobres en ressources.

Les Agences de l’eau

Les agences de l'eau, et en particulier l’ Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et l’ Agence de l’eau Loire Bretagne assurent le financement des projets permettant d’atteindre les objectifs de restauration et de protection des rivières et des masses d’eau. Ceci passe par une amélioration des systèmes d’épuration des eaux, d’une meilleure connaissance des ressources et d’un meilleur partage de cette ressource.

Pour mémoire, la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF) contribue également à la maîtrise des pollutions, l’émergence de filières durables et la protection de l’environnement, au travers de la mise en oeuvre des politiques publiques agricoles, forestières et alimentaires.

Partager :