Actualité

Breizh Alim : pour un approvisionnement de proximité en restauration collective

Mise à jour : 09 décembre 2016

Signature de la charte régionale de la commande publique.

Comment valoriser, par la commande publique, l'achat local de denrées alimentaires dans les établissements scolaires de Bretagne ? C'est sur ce sujet que la Région a organisé ce jour, en partenariat avec l’État et la Chambre d'agriculture de Bretagne, une rencontre à laquelle ont participé 150 acheteurs publics, opérateurs privés de l'agro-alimentaire et acteurs du numérique. Elle y a présenté Breizh Alim, démarche novatrice engagée en faveur d'une politique d'achats publics territoriale. Dans un contexte réglementaire en évolution, le principe retenu est de faciliter la mise en relation entre acheteurs et entreprises locales en rapprochant l'offre et la demande, via des méthodes d’ingénierie contractuelle qui s'appuient sur des outils numériques et des données partagées.

Dans les 116 lycées publics dont elle a la charge sur le territoire breton, la Région sert 3 millions de repas par an à plus de 100 000 jeunes, internes ou demi-pensionnaires. En
lien avec le Rectorat d'académie, les gestionnaires des établissements publics, l'enseignement privé et le monde agricole, la collectivité, au titre de sa compétence « restauration », s’attelle à la question des achats de denrées de proximité et de qualité. Breizh Alim concerne pour l'instant trois filières de produits, bien présentes en Bretagne et en capacité de fournir les cantines scolaires : le porc, le lait et les produits de la mer. Avec l'appui et l'expertise du groupement de commandes du lycée Bréquigny de Rennes, un travail sur la rédaction de cahiers des charges s'engage avec pour objectif « d'acheter autrement ».

L'organisation, ce jour, d'une séance de travail (bar camp) autour de 4 ateliers participatifs a permis d'aller plus loin, en présence de Hind Saoud, conseillère régionale en charge de la commande publique et de la politique d'achat, Olivier Allain, Vice-président à l'agriculture et à l'agroalimentaire, Danièle Fourdan, SGARSecrétariat général pour les affaires régionales adjointe, et Laurent Kerlir, Président de la Chambre d'agriculture du Morbihan :

> Atelier 1 : rapprocher l’offre de la demande au sein de la filière alimentaire (sourçage), via la création d'un espace numérique, sorte de réseau social de la commande publique, qui permettra, à tout moment, une mise en relation et en réseau des acheteurs et des filières locales.

> Atelier 2 : adapter l'offre des filières alimentaires (ici, porc, lait et pêche), identifier les organisations et contraintes des entreprises de ces 3 secteurs-clés de l'économie bretonne pour bâtir une politique d’achat efficiente.

> Atelier 3 : définir un cahier des charges pour un marché public d'achat de denrées alimentaires. L'expérimentation est engagée avec l'un des 6 groupements de commandes fournissant les lycées bretons, celui de Bréquigny, déjà bien structuré, qui implique 78 lycées et collèges du sud de l'Ille-et-Vilaine.

> Atelier 4 : mettre en place un observatoire régional de la commande publique dont les données, rendues lisibles et visibles, permettront un pilotage et un suivi en temps réel des stratégies d'achat définies pour chaque filière.

Les résultats des travaux obtenus collectivement continueront de mobiliser les acteurs concernés pour une mise en œuvre opérationnelle et la passation de marchés publics courant 2017. La politique de commande publique renvouvelée du Conseil régional1 sera par ailleurs à l'ordre du jour de l'une de ses prochaines sessions plénières.Enfin, l'ensemble des acheteurs publics bretons sont invités à s'emparer de cette démarche : communes, EPCIEtablissement Public de Coopération Intercommunale, universités, établissements de santé...

Cette journée s'est achevée par la signature de la charte régionale de la commande publique, portée depuis 2014 par l'association Breizh Small Business Act, en présence de Christophe Mirmand, préfet de Région, et Hind Saoud.

Partager :