Actualité

Penser l'égalité filles-garçons dans les espaces éducatifs

Mise à jour : 24 juin 2019

220 personnes ont participé à ce séminaire régional et académique le 4 juin 2019, organisé sur 2 sites du Campus Numérique de l’Université de Bretagne Loire (Rennes, Brest).

Chefs d’établissements, enseignants, CPEContrat première embauche, services de l’Etat, collectivités, associations … tous ont répondu présents, dont une centaine de référentes et référents égalité des collèges et des lycées de l’académie.

Organisé dans le cadre de la convention régionale et académique pour l’égalité filles-garçons dans le système éducatif, et co-piloté par la Préfecture de région (Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité) et l’Académie de la région Bretagne, ce séminaire avait pour objectifs d’ :

  • éclairer ce qui distingue le vécu des filles et des garçons dans l’espace scolaire
  • mieux comprendre comment se construisent ces spécificités
  • identifier des méthodes d’action et des ressources afin de contribuer à des relations égalitaires et des espaces sereins

Les enquêtes du ministère de l’éducation nationale dédiées à l’évaluation de l’expérience des jeunes en milieu scolaire mettent en effet en évidence des différences sensibles entre filles et garçons concernant certains phénomènes. A titre d’exemple : au lycée, les filles sont cinq fois plus nombreuses que les garçons à être la cible de comportements déplacés à caractère sexuel (11%), elles sont aussi deux fois plus confrontées aux violences graves à caractère sexuel.  

Ces  résultats invitant à prendre en compte le genre, en tant que construction hiérarchisée des rapports entre les sexes, pour mieux saisir ce qui se joue, entre filles et garçons mais aussi entre filles et entre garçons à l’école et dans les autres lieux de socialisation.

L’égalité filles-garçons s’appréhende dans les enseignements, dans les actions éducatives mais également dans la vie scolaire. L’aménagement de la Cour de récréation en est un très bon exemple : comment penser des espaces qui favorisent des relations égalitaires entre filles et garçons ?

Cette journée de formation et d’échanges a notamment permis de valoriser des initiatives  bretonnes comme celle présentée par les élèves du collège Rosa Parks de Rennes, autour de l’occupation de l’espace public, et en l’occurrence, de leur quartier, Villejean.  

Ce séminaire a permis d’ouvrir la réflexion et d’outiller les professionnels pour démultiplier les actions sur le terrain. D’autres séminaires seront organisés dans le cadre de la prochaine  convention régionale et académique, actuellement en cours de renouvellement.