Détection et accompagnement des entreprises en difficulté de Corse

Mise à jour : 21 décembre 2016

L'Etat et l'ADEC mettent en place une cellule de détection et de traitement des entreprises en difficulté en Corse (CDTE)

Lors des Assises des TPE et des PMEPetites et moyennes entreprises, tenues à Ajaccio le 2 juin 2016, Mme Martine PINVILLE, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances, chargée du commerce et de l’artisanat, avait annoncé la création d’une cellule régionale de détection et de traitement des entreprises en difficultés de Corse (CDTE), copilotée par le commissaire au redressement productif et l’Agence de Développement Economique de la Corse.
 
 Ce partenariat, unique en France, placera la Corse comme une collectivité capable d’innover pour faire de la sauvegarde d’un tissu économique à dominante de PMEPetites et moyennes entreprises-TPE, un axe central de politique d’intervention territoriale.
 
 Cette cellule régionale a été installée le 21 décembre 2016 par Bernard Schmeltz, préfet de Corse, et Jean Christophe Angelini, président de l’ADEC, en présence des directeurs de la direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l’Emploi (DIRECCTEDirection régionale de l'entreprise de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi) de Corse, des finances publiques, de la Banque de France et de l'URSSAFUnion de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales.
 
 Ils ont également procédé à cette occasion à la signature, devant les représentants de la presse régionale, de la convention de partenariat pour la détection et l’accompagnement des entreprises en difficulté de Corse.

 

 

Partager :