Dossiers : Sécurité civile

Mise à jour : 28 décembre 2015

La sécurité civile recouvre un large éventail de missions complémentaires qui consistent à prévenir les risques, à porter secours et assistance aux personnes et aux biens, et à accompagner les populations sinistrées au lendemain d’une catastrophe naturelle ou dans une situation d’urgence donnée.

Le préfet est responsable dans sa circonscription de la préparation et de l’exécution des mesures non militaires de défense et de protection civile, c’est-à-dire de l’ensemble des actions qui en temps de paix concourent à la préservation de la sécurité des personnes, des biens ainsi qu’à la protection de l’environnement.

Cette compétence recouvre la prévention des risques de la vie courante (incendies, accidents de la route) ainsi que des risques majeurs d’origine naturelle (inondation, tempête…) ou industriels (transports de matières dangereuses…).

Pour la mise en oeuvre de ces mesures de sécurité civile, il dispose de l’ensemble des services dans le département (police, samu, sapeurs-pompiers, gendarmerie, etc.). Un centre opérationnel de défense (COD) est activé dès que la situation le justifie. En temps normal, le service interministériel Régional de Défense et de protection civile (SIRDPC), placé sous l’autorité du Préfet, traite des aspects de planification et d’application des plans de secours. Le service départemental d’incendie et de secours (SDISService départemental d'incendie et de secours) est chargé de la prévention et de la lutte contre les accidents, sinistres et catastrophes ; un centre opérationnel demeure activé 24h/24 (CODIS). Dans chaque département, un délégué militaire départemental (DMD) représente l’officier général de zone de défense. Il est conseiller militaire du préfet de département pour l’exercice de ses responsabilités de défense.

  • page 1/6

Partager :