Actualité

Déplacement d’Olivier Allain, coordinateur national du volet agricole du grand plan d’investissement

Mise à jour : 19 octobre 2018

Éric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, représentant Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est, accueillait, le 3 octobre 2018, Olivier Allain à la préfecture de Meurthe-et-Moselle.

Qu’est-ce que le volet agricole du grand plan d’investissement ?

Le volet agricole du grand plan d’investissement a vocation à répondre aux attentes exprimées lors des états généraux de l’alimentation, dont l’objectif était de remettre au ministre de l’Agriculture, à la demande du président de la République, des plans stratégiques pour les filières. Le volet agricole du grand plan d’investissement constitue ainsi l’instrument financier de la transformation des secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la forêt et du bois, de la pêche et de l’aquaculture. Doté de 5 milliards d’euros sur 5 ans, il est articulé autour de 3 axes :

- accompagner la transformation, notamment agro-environnementale et climatique,
- renforcer la compétitivité et la structuration des filières,
- soutenir l’innovation et la recherche.
Les outils financiers mobilisés sont de trois types :
- mobilisation de crédits budgétaires sous forme de subventions :
    • 500 millions d’euros pour les investissements dans les exploitations agricoles,
    • 1 340 millions d’euros pour les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) et les aides à la conversion bio,
    • 140 millions d’euros pour les investissements forestiers (pistes forestières et amélioration des peuplements),
- recours aux instruments financiers (fonds de garantie, fonds de prêts),
- mobilisation du programme d’investissements d’avenir (PIA 3).

Un coordinateur pour la déclinaison territoriale du volet agricole du GPI

Olivier Allain a été désigné par le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, coordinateur du volet agricole du grand plan d’investissement (GPI). Afin d’accompagner la déclinaison territoriale de ce plan, il est en charge de faire connaître les outils et financements mobilisables aux acteurs économiques et d’identifier dans chaque région des projets structurants et innovants représentatifs de la transformation que souhaite soutenir le gouvernement.
Cet accompagnement se fait au plus près des territoires en aidant à identifier les porteurs de projets et en fédérant les parties prenantes concernées.

La déclinaison territoriale du GPI dans le Grand Est

La réunion organisée le 3 octobre à Nancy par la préfecture de région est une des étapes de cette déclinaison territoriale qui se déroulera jusqu’à début de l’année 2019. Cette réunion a rassemblé le conseil régional, les acteurs économiques des secteurs agricole et forestier et les opérateurs du GPI (BPI France, CDCCaisse des dépôts et consignations, ADEMEAgence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie et FranceAgriMer), soit près de 80 personnes. Cette réunion a permis de présenter le fort potentiel de la région Grand Est concernant les filières agricole, agroalimentaire et forestière et de mettre en exergue les initiatives en cours et les besoins exprimés par les bénéficiaires potentiels du GPI.

La déclinaison territoriale du GPI dans le Grand Est

La réunion organisée le 3 octobre à Nancy par la préfecture de région est une des étapes de cette déclinaison territoriale qui se déroulera jusqu’à début de l’année 2019. Cette réunion a rassemblé le conseil régional, les acteurs économiques des secteurs agricole et forestier et les opérateurs du GPI (BPI France, CDCCaisse des dépôts et consignations, ADEMEAgence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie et FranceAgriMer), soit près de 80 personnes. Cette réunion a permis de présenter le fort potentiel de la région Grand Est concernant les filières agricole, agroalimentaire et forestière et de mettre en exergue les initiatives en cours et les besoins exprimés par les bénéficiaires potentiels du GPI.