Modernisation : douze "laboratoires d'innovations territoriales" récompensés

Mise à jour : 23 novembre 2016

Administration numérique

La liste de douze lauréats des laboratoires d'innovations territoriales a été présentée vendredi 18 novembre 2016, lors de la semaine de l'innovation publique. Les projets retenus associent les services de l’État en région aux acteurs locaux, collectivités, start-up, centres de recherche, associations, et usagers.

"J'ai pensé qu'il serait utile que les agents de l’État puissent s'appuyer sur les outils de laboratoire pour leur donner l'occasion de s'exprimer, de participer au changement, à un moment où ceux-ci doivent mettre en œuvre les nombreuses réformes engagées sur ce mandat, aussi bien au niveau des organisations que des politiques publiques", a déclaré Jean-Vincent Placé, secrétaire d’État à la Réforme de l’État et à la Simplification, lors de la présentation des douze lauréats des laboratoires d'innovations territoriales, vendredi 18 novembre 2016, dans le cadre de la semaine de l'innovation publique (voir ci-contre notre article du 4 novembre 2016).
Seize candidatures ont été déposées, en réponse à l'appel à projets pour "accompagner la transition numérique de l'administration territoriale", dans le cadre du programme d'investissements d'avenir  (PIA) "transition numérique de l’État et modernisation de l'action publique" (voir ci-contre notre article du 21 juin 2016). Ces projets sont portés prioritairement par les services de l’État en région, mais sont construits de manière partenariale, pour "ouvrir au maximum ces laboratoires sur les écosystèmes régionaux (collectivités, start-up, centres de recherche, associations, et usagers)", a rappelé le secrétaire d’État.
Douze lauréats
Douze projets ont été retenus par le comité de pilotage du PIA, qui réunit les ministères, la Caisse des Dépôts et le Commissariat général à l'investissement. Chaque lauréat bénéficiera d'un cofinancement de son projet (dans la limite de 250.000 euros) et d'un accompagnement de la part du Secrétariat général à la modernisation à l'action publique (SGMAP) tout au long de la phase d'amorçage du projet, soit dix-huit mois en moyenne, selon le secrétariat chargé de la Réforme de l'Etat et de la Simplification. Les projets sélectionnés sont les suivants :
- dans les Hauts-de-France : le "SIILAB" : un "living lab" pour l'innovation et l'investissement dans l'économie sociale et solidaire ;
- en Bretagne : le laboratoire régional d'innovation, qui a pour ambition de "travailler sur des projets multi-thématiques visant à simplifier et moderniser les relations entre administration et usagers" ;
- en Ile-de-France : le laboratoire "Fab RH". Ce laboratoire a pour objectif de développer "une culture partenariale dans le domaine de la gestion des ressources humaines publiques", selon la préfecture de région, porteuse du projet. Il entend "créer un espace d'échanges entre les services de l'Etat et la région", développer l'écoute des usagers, notamment à travers des ateliers participatifs, et enfin, expérimenter et diffuser des projets innovants ;
- dans le Grand Est, deux projets ont été récompensés : "TE2i", porté par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) dans une logique de "multi-partenariats", consiste à "renforcer l'implication des entreprises sur les enjeux de transition écologique, en accélérant la diffusion privée de solutions techniques éprouvées dans ce domaine", et "La Brasserie". Ce second projet entend "faciliter la vie des usagers, poser les bases d'une nouvelle culture professionnelle, développer l'intelligence des territoires pour [...] co-construire des services et des dispositifs rénovés avec les usagers" ;
- dans les Pays de la Loire : le laboratoire "Ensemble pour innover" se veut "un réseau d'acteurs et de compétences permettant de résoudre des problèmes que les services de l’État n'arrivent pas à traiter de manière classique, au sein de plusieurs lieux dédiés" ;
- en Nouvelle-Aquitaine : "le campus". Ce laboratoire "vise à la fois l'animation d'un écosystème et la diffusion d'une culture de l'innovation publique, mais aussi la mise en œuvre de projets opérationnels communs" ;
- en Rhône-Alpes-Auvergne : "le Labo", un laboratoire d'innovation territoriale dédié à l'ouverture des données publiques ;
- en Paca, trois projets ont été récompensés : l'"Inso Lab83", qui consiste à faire évoluer les modes de travail de l’État dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et l'inclusion sociale dans le Var, en associant des partenaires nombreux, pour améliorer l'efficacité et l'impact de cette politique auprès de ses bénéficiaires ; le "Lab' zéro" qui a pour mission d'assister les structures publiques, associatives ou privées qui le souhaitent dans la conception de solutions ou de projets innovants qui visent un "objectif zéro, c'est-à-dire une situation idéale (zéro problème)", et enfin le "Liric", un laboratoire d'innovation et de recherche en "inspection contrôle", en partenariat avec la Corse.

Voir aussi : localtis.info

Partager :