Les risques phytosanitaires et la protection des végétaux

Mise à jour : 03 décembre 2015

Des actions visant l'adaptation des pratiques agricoles au contexte phytosanitaire

Le système de production agricole conventionnel utilise des produits phytosanitaires pour assurer une production en quantité et qualité suffisantes, conforme aux attentes des marchés et à un coût acceptable pour le consommateur.

Si l'utilisation de ces produits apporte des bénéfices pour les systèmes agricoles en terme quantitatif et qualitatif, elle peut néanmoins être à l'origine d'effets négatifs pour la santé humaine et pour l'environnement.

Le Service Régional de l'Alimentation au sein de la DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt, garant de la qualité sanitaire des filières végétales de la région, accentue ses actions visant l'adaptation des pratiques agricoles au contexte phytosanitaire.

Au sein de ce service :

  • le pôle "contrôles régionaux à la production et aux échanges" regroupe les activités d'inspection conduites dans le cadre des risques phytosanitaires et de la protection des végétaux au niveau régional. Des missions telles que : le contrôle des mesures de lutte obligatoire, de la mise sur le marché, de la distribution et de l'application des intrants ; le contrôle des bonnes pratiques d'hygiène assurant la qualité sanitaire et la salubrité des denrées alimentaires d'origine végétale ; la certification phytosanitaire des exportations et la mise en oeuvre du dispositif "Passeport Phytosanitaire Européen"...
  • le pôle "animation des politiques d'alimentation, santé, environnement" est chargé de la déclinaison régionale du plan Ecophyto. Lancé en 2009, ce plan répond aux exigences de la directive européenne 2009/128 et de la loi Grenelle. Son objectif est de réduire l'utilisation de produits phytopharmaceutiques (PPP).
  • la mission "Epidémiologie, maîtrise du territoire et expertise phytosanitaire" est chargée des activités relatives à la surveillance et à la lutte contre les organismes nuisibles dans le domaine végétal, avec par exemple la supervision technique et administrative des réseaux de surveillance biologique du territoire et le suivi des effets non intentionnels des pratiques agricoles, le suivi des réseaux des groupements de défense contre les organismes nuisibles, la veille technique et bibliographique sur l'évolution des parasites réglementés ou émergents...

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la DRAAF, en cliquant ici

 

Partager :