Actualité

Alimentation : les États Généraux de l’Alimentation se déroulent aussi en Hauts-de-France

Mise à jour : 02 octobre 2017

Lancés le 20 juillet dernier au niveau national sous le pilotage du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, les États Généraux de l’Alimentation (EGA) sont un moment fort pour l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture française. Ils visent à relancer la création de valeur dans toute la chaîne alimentaire et à en assurer l’équitable répartition. Ils doivent aussi permettre d’accompagner la transformation des modèles agricoles et de promouvoir une alimentation toujours plus sûre, plus durable et accessible à tous.

Les EGA se traduisent aussi en région. Le mardi 26 septembre 2017, les EGA se sont tenus, au Quesnoy, sur le thème « l’élevage laitier : comment consolider cette filière par la recherche de débouchés porteurs de valeur ajoutée ? ». À cette occasion, Michel Lalande, préfet des Hauts-de-France, préfet du Nord, a déclaré : « je souhaite vivement que les Hauts-de-France s’impliquent dans ces travaux et les nourrissent en explorant des thèmes et des exemples qui ont une forte résonance dans notre région. Il ne s’agit pas d’aborder en région l’ensemble des sujets des ateliers nationaux, mais d’axer notre contribution sur quelques sujets ciblés et très concrets. ».

La matinée du 26 septembre était articulée autour d’une série d’exposés et d’une table ronde consacrée aux opportunités de création et de répartition de la valeur ajoutée dans la filière laitière. Les interventions ont ainsi mis en avant des innovations telles que la fabrication de lait de qualité pour les glaces, le lait à l’herbe sans OGMOrganismes génétiquement modifiés ou encore les circuits de proximité.
 
Le préfet a clôturé ces interventions en soulignant que les EGA étaient une nécessité pour cette filière stratégique à l’échelle régionale et nationale. En effet, 10 % du lait français est produit en Hauts-de-France. Il a également insisté sur les quatre mots d’ordre que sont « la diversité, la transformation pour créer de la valeur ajoutée, le rapprochement entre agriculteurs et consommateurs et enfin, le patrimoine que constituent les exploitations ».

Le soin de l’organisation des événements a été confié à la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt) Hauts-de-France. Ce sujet est piloté avec la chambre régionale d’agriculture et en concertation étroite avec le conseil régional.
 
Il a été nécessaire de retenir un nombre limité de sujets, ce qui n’empêche pas des contributions par ailleurs sur d’autres filières, notamment via la consultation publique en ligne : https://www.egalimentation.gouv.fr
 
Les EGA sont un moment de dialogue : aussi, les journées sont ouvertes au public, afin que chacun puisse s’exprimer, de l’agriculteur au consommateur.
 
Les prochaines dates à retenir sont le 20 octobre 2017 à Amiens sur le thème des Agro-ressources et le 14 novembre 2017 sur le programme alimentaire (lieu à confirmer).
 
Le programme détaillé peut être consulté sur le lien suivant : http://agriculture.gouv.fr/egalim-etats-generaux-de-lalimentation-ca-bouge-en-region
 
Au plan national, les EGA s’organisent en 14 ateliers ; l’ensemble des constats et propositions serviront à établir un agenda des solutions, dont la mise en œuvre reposera sur l’implication de toutes les parties prenantes du dossier. Les contributions régionales seront remontées au niveau national pour la mi-octobre et alimenteront la plate-forme collaborative qui sera exploitée en vue de la restitution finale que fera le ministre en charge de l’agriculture.

Partager :