Actualité

Coopération transfrontalière - Le préfet reçoit Maxime Lefebvre, ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières

Mise à jour : 19 mai 2017

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a reçu, le 9 mai 2017, l’ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières, Maxime Lefebvre.

Nommé le 18 janvier 2017, l’ambassadeur Maxime Lefebvre préside plusieurs dialogues transfrontaliers ou commissions intergouvernementales (Suisse, Allemagne, Luxembourg, tunnels du Mont Blanc et du Fréjus...) et est en charge d’animer la coopération transfrontalière sur l’ensemble des frontières françaises. Il effectuait sa première visite en Hauts-de-France afin de se sensibiliser aux enjeux de la coopération de la région avec le Royaume-Uni et la Belgique. Outre le préfet de région et les services de l'Etat, il a rencontré des représentants à la Métropole européenne de Lille, au Département du Nord et au Conseil régional.

Lors de ses échanges, l’ambassadeur a rappelé notamment les propositions d'élaboration de "stratégie par frontière" dans le cadre du Livre Blanc "Diplomatie et territoires" publié par le ministère des Affaires étrangères et du Développement internationale en novembre 2016 et les travaux en cours avec le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et la Mission opérationnelle transfrontalière (MOT). Il s'agit de mettre en place "une stratégie transfrontalière globale, déclinée également par frontière, visant des priorités claires à moyen et long termes et mobilisant les acteurs centraux et locaux afin de mieux orienter les travaux des commissions bilatérales et le dialogue avec nos partenaires étrangers, en étroite concertation avec les collectivités territoriales et administrations techniques concernées". Il a fait part des pratiques en vigueur sur les autres frontières françaises.

Le préfet de région a souligné les enjeux stratégiques de la situation doublement transfrontalière de la région Hauts-de-France qui offre des opportunités économiques importantes. Cette situation pose également des défis quotidiens aux services de l'Etat et les amène à prendre des initiatives de concertation, notamment pour la coopération policière et douanière, la sécurité civile, l’aménagement du territoire, la lutte contre la pollution ou bien encore la gestion des trafics routiers. Le bon fonctionnement de la coopération transfrontalière constitue une illustration très concrète de ce que l'Union européenne peut apporter à la vie quotidienne de nos citoyens, en facilitant leur mobilité, la recherche d'emplois ou bien encore l'accès aux services transfrontaliers en général.

Le préfet de région et l’ambassadeur ont convenu de maintenir une concertation étroite afin de travailler à une stratégie de coopération plus inclusive sur la frontière franco-belge, en appui des collectivités territoriales, des groupements européens de coopération territoriale et en coopération avec nos partenaires belges et l’ambassade de France en Belgique.

Partager :