Actualité

Lancement du plan régional santé au travail 2016-2020 - Visite du chantier de reconstruction du collège Albert Samain à Roubaix

Mise à jour : 11 septembre 2017

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord a visité, ce lundi 11 septembre, un chantier de travaux publics, dans le cadre du plan régional santé au travail 2016-2020, notamment autour de la prévention des risques professionnels.

En 2015, 57 000 accidents du travail ont été dénombrés dans la région Hauts-de-France ainsi qu’environ 5 500 cas de maladies professionnelles indemnisées. Si la fréquence des accidents du travail diminue d’année en année, elle reste cependant supérieure à la moyenne nationale. En revanche, le nombre de maladies professionnelles indemnisées connaît un baisse plus marquée que sur le territoire national.

L’État a réalisé une large concertation avec les acteurs locaux pour élaborer un plan d’action pluriannuel relatif à la santé au travail dans le but de faire baisser le nombre d’accidents du travail en région.

Un plan régional santé au travail liant sensibilisation, formation et contrôles

Ce plan constitue la feuille de route pour la mise en œuvre au niveau régional des actions en santé travail pour ces cinq prochaines années. Il a été adopté par consensus entre les différents acteurs et partenaires sociaux.

La politique régionale de santé au travail a été profondément renouvelée en accordant la primauté à la prévention en amont visant à réduire et éliminer les risques professionnels avant l’apparition de leurs conséquences néfastes sur la santé. En valorisant également la qualité de vie au travail comme facteur de performance économique et sociale de l’entreprise.

La visite du chantier du collège Albert Samain met l’accent sur les risques de chute de hauteur dans le secteur du bâtiment et les actions pour y remédier. C’est un des axes prioritaires du plan régional : en région Hauts-de-France, ces chutes surviennent dans les travaux de construction à hauteur d’environ 13 %, alors que le secteur de la construction ne représente que 7 % des emplois.

Ont participé à la manifestation de nombreux acteurs engagés : des institutionnels (Direccte, Carsat…), des organismes de prévention (organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics – OPPBTP...) et les vices-présidents (MEDEF, CGT) du Comité régional d’orientation des conditions de travail (COREOCT).

Téléchargez le plan régional santé au travail 2016-2020

   
   

Partager :