Immobilier d’entreprise – 2016 année de tous les records avec 2 millions de m² agréés pour les bureaux et 1 million de m² pour les entrepôts

Mise à jour : 30 mars 2017

© DR

En 2016, la barre des 2 millions de m² de surfaces de bureaux a été franchie en Île-de-France avec une concentration nette dans la Métropole du Grand Paris. Depuis 2000, il s’agit d’un record puisque la barre des 2 millions de m² de bureaux n’avait été approchée qu’en 2007 (1,8 M m²) et en 2011 (1,9 M m²).

La dynamique des projets se retrouve également dans les surfaces de bureaux agréées (hors surfaces existantes conservées) puisqu’en 2016, 2,14 millions de m² de surface de plancher ont été autorisés par l’État, soit une augmentation de 70 % par rapport à 2015.

Légère baisse à Paris et rebond remarquable dans la Métropole

La surface totale de bureaux agréée à Paris diminue quant à elle légèrement (431 097 m² en 2016, en baisse de 4 % par rapport à 2015), alors que le reste de la Métropole du Grand Paris connaît un rebond remarquable après une année 2015 en baisse par rapport à 2014 (+ 216 % dans le Val-de-Marne, + 162 % en Seine-Saint-Denis, + 128 % dans les Hauts-de-Seine) même si les Hauts-de-Seine concentrent 52 % du total agréé sur la métropole.

Cette dernière concentre 88 % du total régional, part en augmentation constante depuis 2014. Sur ce territoire, la dynamique des agréments de bureaux en 2016 y a été plus forte qu’au niveau régional (+ 79% d’augmentation des surfaces sur la métropole contre + 70%).

La barre record de 1 million de m² franchie pour les entrepôts

L’année 2016 aura également été l’année du record pour les surfaces agréées (hors surfaces existantes conservées) : 1,04 million de m² de surface de plancher ont été autorisés par l’État, soit une augmentation de 135 % par rapport à 2015.

Il s’agit là aussi d’un record ! Le précédent record, atteint en 2013, était établi à 700 000 m².

Globalement, ce sont les départements de la grande couronne qui accueillent la majorité des surfaces agréées (70 % hors de la Métropole du Grand Paris).

La Seine-et-Marne arrive largement en tête avec 407 400 m², soit 39 % du total régional, suivie par le Val-d’Oise (169 149 m²) et l’Essonne (156 181 m²).

Les évolutions par rapport à 2015 dépassent les 100 % dans tous ces départements.

Partager :