Culture - L’État et ses partenaires ouvrent le bal

Mise à jour : 29 juin 2017

© DR

Recréer et moderniser les traditionnels bals du 14 juillet, c’est l’objectif du « Grand bal » imaginé par José Montalvo, directeur de la Maison des Arts de Créteil, qui se déroulera dans la nef du Grand palais, le 13 juillet.

Organisé par la Rmn-Grand Palais en collaboration avec la Maison des Arts de Créteil, avec le soutien du Secrétariat général du ministère de la Culture, de la préfecture de région d’Île-de-France, préfecture de Paris, de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France et de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, cet événement est une célébration joyeuse de la fête nationale suivant deux temps forts, qui s’entremêlent, pour permettre aux participants de passer du statut de spectateur à celui d’acteur et de créateur de la soirée.

« Regarder danser »

La création chorégraphique de Maurice Béjart, Messe pour le temps présent, sera d’abord interprétée par le Centre national de danse contemporaine d’Angers avant d’être réinterprétée par 7 jeunes chorégraphes qui feront danser 160 jeunes talents franciliens de demain sur des variations hip-hop, africaine ou encore afro-antillaise.

« Danser »

Puis, dans un second temps, ce sera au public d’entrer dans la danse. En effet, un grand bal sera alors animé par 240 ambassadeurs, de tous âges et de toutes conditions, issus des quartiers en politique de la ville de Paris et des trois départements de la petite couronne. Ces ambassadeurs de la danse inviteront littéralement le public à entrer dans la danse.

Gratuit et ouvert à tous, « Le Grand bal » porté par 400 amateurs venus des quatre coins d’Île-de-France, est l’occasion de renouer avec l’esprit rassembleur et fédérateur des bals du 14 juillet.

-

En savoir plus
http://www.grandpalais.fr/fr

Partager :