Autoroutes d’Île-de-France – Plus de fluidité avec la régulation du trafic sur les bretelles

Mise à jour : 28 février 2017

Avec la régulation du trafic sur les bretelles d’autoroute, patienter un peu, c’est aussi gagner du temps ! © DiRIF

Plus de 4 millions d’usagers circulent, chaque jour en semaine, sur les autoroutes et routes nationales d’Île-de-France, qui supportent ainsi un trafic dense et sont souvent encombrées.

La Direction des routes Île-de-France (DiRIF) déploie, sur les bretelles d’accès aux autoroutes, la régulation du trafic pour fluidifier la circulation afin d’améliorer le temps de parcours des usagers en période de pointe.

Le principe est simple : faire patienter, quelques secondes, les usagers sur les bretelles d’entrée quand la circulation devient dense sur l’autoroute, pour retarder la formation du bouchon ; un feu tricolore en bas de bretelle passe au rouge pendant quelques dizaines de secondes quand le trafic mesuré en temps réel par les capteurs sur l’autoroute dépasse un seuil déterminé.

Des gains significatifs sur les temps de parcours

L’expérimentation du dispositif dans l’Est francilien, entre 2007 et 2010, a montré des gains significatifs sur les temps de parcours (jusqu’à 15 %) et la fluidité du trafic (jusqu’à + 10 km/h de vitesse moyenne) ainsi que sur la sécurité routière (jusqu’à 20 % de réduction du risque d’accidents) et sur les émissions de polluants (jusqu’à 30 % de réduction).
La régulation du trafic est en cours de mise en service sur les principales bretelles des autoroutes A4, A6, et A86 à l’Est et au Sud. À terme, plus de 70 bretelles doivent être équipées sur le réseau routier national non concédé en Île-de-France, géré par l’État.

En savoir +
Site internet de la DiRIF

Partager :