Transports du quotidien

Mise à jour : 27 novembre 2018

Samedi 24 novembre, Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de paris, a inauguré le tronçon du T3 bis entre la Porte de la Chapelle et la porte d’Asnières, en présence de Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d’Île-de-France, de Catherine Guillouard, présidente du groupe RATP, et d’Anne Hidalgo, maire de Paris.

un mode de déplacement plus respectueux de l’environnement

Après 12 ans d’exploitation, le T3 est aujourd’hui la ligne de tramway la fréquentée  d’Île-de-France avec 500 000 voyages par jour en cumulant ses deux arcs T3a et T3b. Un tiers des voyageurs et 67% empruntent une correspondance avant ou après leur trajet.

L’implantation du T3 en lisière de Paris crée un lien avec la petite couronne parisienne puisqu’il inclût aujourd’hui une vingtaine de communes limitrophes depuis Issy-les-Moulineaux jusqu’à Levallois-Perret. 30% des usagers de la ligne habitent actuellement hors de Paris.

Au total, près de 90 000 voyageurs supplémentaires sont attendus quotidiennement  sur le nouveau prolongement du T3 entre Porte de La Chapelle et Porte d’Asnières.

La volonté d’utiliser ce mode de déplacement vertueux qu’est le tramway traduit la priorité de l’État, de la région Île-de-France, de la ville de Paris, d’Île-de-France mobilités et de la RATP.  Elle s’inscrit dans une démarche commune d’améliorer la qualité de l’air à Paris et en Île-de-France.

Ces travaux ont permis une restructuration complète des modes de déplacement dans le nord de Paris. Cyclistes et piétons peuvent désormais se réapproprier les espaces publics qui leur sont dédiés, notamment grâce à la création d’une rocade structurante du réseau vélo.  De plus, avec le réaménagement complet de la coupure urbaine qu’étaient les boulevards des Maréchaux, de nouveaux espaces de promenades dédiés aux circulations douces sont offertes aux Parisiens et franciliens.

Les différentes étapes des travaux

3 grandes phases de travaux depuis 2014 :

- travaux préparatoires : désamiantage de la chaussée, injection de sols ;

- modernisation des réseaux souterrain (eau, électricité, gaz, téléphone, internet…) ;

- réalisation des ouvrages d’art, aménagement de l’espace public, de la plateforme et des infrastructures du tramway.

En 2018 :

Mai : installation de la caténaire fournissant l’énergie au tramway.

Juin : aménagement de 5 stations.

Juillet-août : tests techniques des équipements nécessaires au fonctionnement du tramway.

Septembre-octobre : finition des trottoirs (asphalte) et des chaussées.

Novembre : marche à blanc – mis en circulation des rames en condition d’exploitation normales, sans voyageurs. Finitions de trottoirs (stabilisés, asphaltes), réglage des carrefours, remise à l’exploitant de l’éclairage public.

 

Le projet en chiffres clés

3,2 km supplémentaires

Un tram toutes les 4 minutes à l’heure de pointe

12 minutes de temps de parcours entre la Porte d’Asnières et la Porte Dauphine

59 000 voyageurs par jour (en semaine)

165 M€, le budget du projet (+/- 15%) financé par l’État, la Région Île-de-France et la Ville de Paris

7 nouvelles stations espacées en moyenne de 460 m

14 nouvelles rames

300 places par rame

En correspondance avec les lignes 1, 2 et 3 du métro et les lignes C et E du RER

 

 

Un tram toutes les 4 s à l’heure de point

Pour en Pour en savoir plus

Télécharger le dossier de presse  savoir plus dget du projet (+/- 15%) financé par l’État, la Région Île-de-France et la Ville de Pavoyageurs par jour (en semaine)

Pour en savoir plus :