Dossiers : Le Mont Saint-Michel

Mise à jour : 19 mars 2019

Projet de Rétablissement du Caractère Maritime du Mont-Saint-Michel (RCM).

Le Mont-Saint-Michel et sa baie sont inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité depuis 1979. Le Mont-Saint-Michel constitue une véritable prouesse artistique et technique : sur un îlot rocheux au milieu de grèves immenses soumises au va-et-vient de puissantes marées s’élèvent la Merveille de l’Occident, abbaye bénédictine dédiée à l’archange Saint-Michel et le village né à l’abri de ses murailles. La baie du Mont-Saint-Michel, espace mouvant d’eau et de grèves dont la consistance et la perception évoluent au gré des marées magnifie le Mont et contribue à la magie des lieux. ( en savoir plus... )

La préfiguration d’un établissement public national pour le Mont-Saint-Michel

S’appuyant sur ces propositions, le Premier ministre a engagé, en accord avec l’ensemble des collectivités locales impliquées, la volonté de l’État de porter une nouvelle ambition pour le Mont-Saint-Michel.

Deux décisions ont été prises :

- Le Gouvernement engage la création d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) national du Mont-Saint-Michel, dont la mission sera de coordonner la gestion et le développement du site, depuis le stationnement et les transports jusqu’à l’Abbaye ;

- Dans la phase de création de l’EPIC, l’État reprend la responsabilité de l’exploitation du barrage sur le Couesnon pour poursuivre les travaux hydrauliques et le suivi environnemental de la Baie, confirmant ainsi l’enjeu national que recouvrent ces travaux. Cette décision conduira l’État à apporter l’ensemble des financements nécessaires pour l’exploitation du site, pour 2017 et 2018, dans l’attente d’une décision définitive sur l’insertion de ce barrage dans le périmètre d’un futur établissement assurant la gestion et le développement du Mont Saint-Michel.

Adolphe COLRAT, Inspecteur général des Finances, ancien préfet de la Manche, a été chargé d’une mission de préfiguration de ce futur EPIC.

A l’issue de cette première phase de préfiguration, le Premier ministre a adressé une lettre aux présidents des Conseils régionaux de Normandie et de Bretagne, aux présidents des Conseils départementaux de la Manche et d’Ille-et-Vilaine et aux parlementaires concernés le 10 juillet 2018. Cette lettre acte la création d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) national pour le Mont-Saint-Michel.

Lors de son déplacement au Mont-Saint-Michel le 14 mars 2019, le Premier ministre a lancé la préfiguration de l’établissement public national du Mont Saint-Michel, concrétisant ainsi l’engagement pris en juillet 2018. L’EPIC aura la mission de coordonner la gestion du site et son développement, à la fois touristique, culturel et territorial.

Sa création répond au souhait partagé par les Régions Normandie et Bretagne, le Département de la Manche et la Communauté d'agglomération "Mont Saint-Michel Normandie" de mettre en place une structure de gestion unique du site suite au rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel inauguré fin 2015.

Lors du tour de table animé par Madame la préfète de la région Normandie, les vice-présidentes des deux Conseil régionaux puis les présidents du Conseil départemental et de la Communauté d'agglomération ont exprimé leur satisfaction mais aussi leurs attentes d'une préfiguration efficace et concertée, au service du site et de la baie.

Désigné préfigurateur de l’établissement public, Christophe BEAUX s'est engagé à mener à bien les étapes nécessaires à sa création au 1er janvier 2020, en étroite concertation avec les collectivités territoriales, les ministères concernés, le Centre des monuments nationaux et les préfets.