Mobilisation contre le sexisme

Mise à jour : 29 septembre 2016

Le 8 septembre 2016, le Ministère des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes a lancé un plan de mobilisation Sexisme, pas notre genre! . Son objectif est rendre visibles les initiatives qui participent de façon concrète à la construction d'une société assurant, dans tous les domaines, l'égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Dix initiatives de la région Nouvelle-Aquitaine ont été d'ores et déjà labellisées. Elles se dérouleront entre le 8 septembre et le 8 mars 2017, date du bilan de la campagne Sexisme, pas notre genre! . Elles couvrent toute la région et concernent aussi bien les médias que l’éducation nationale, la culture, la formation des professionnels ou les transports. Toutes sont soutenues financièrement par la direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité.

10 initiatives régionales labellisées

"Quand les femmes font leur cinéma" - Angoulême (16)

Cette manifestation a pour but d’engager auprès de différents publics une réflexion sur le thème de l’égalité entre femmes et hommes et sur les discriminations dont sont victimes les femmes au quotidien. Une série de projections cinématographiques, de conférences-débats, d’expositions, de réalisations audio-visuelles et photographiques et d'interventions pédagogiques sont proposées par un collectif d’associations, essentiellement sur la ville d’Angoulême.

Spectacle à partir de la parole des jeunes d'un quartier politique de la ville - Quartier Rivet à Brive (19)

Cette action consiste à créer avec la troupe de théâtre « Bottom théâtre » un spectacle issu de la parole des jeunes d’un quartier de la politique de la ville sur la thématique des discriminations de toute nature, dont sexistes. Le spectacle sera présenté au public au théâtre du quartier et en centre-ville.

Table-ronde sur la mixité des métiers - Brive (19)

Menée avec la mairie de Brive, cette action va permettre à 180 élèves en classe de troisième de réfléchir sur la transmission des stéréotypes par le langage et l’image (travail avec une linguiste). Ils pourront également échanger sur la mixité des métiers à partir de témoignages de jeunes qui ont choisi des filières peu représentées par leur sexe.

Semaine de l'égalité pour les jeunes de 14/16 ans - Creuse (23)

Il s’agit d’une action de sensibilisation aux discriminations sexistes à destination des élèves de quatrième. Une première phase de sensibilisation sous forme d’échange avec les jeunes et d’un jeu sur les stéréotypes permet d’aborder les différents accès aux droits des femmes, la construction sociale de l’identité et la mixité des métiers. Une seconde phase, plus ciblée sur l’égalité professionnelle, consiste à simuler avec l’aide d’une comédienne des entretiens professionnels pour les jeunes.

Enquête sur les violences sexistes dans les transports - Métropole de Bordeaux (33)

Une enquête « femme et déplacement » est effectuée par une équipe de chercheurs d'ARESVI, en partenariat avec Bordeaux Métropole, la ville de Bordeaux et Kéolis. Menée auprès de plus de  5000 femmes, cette étude permettra de quantifier de manière objective les violences sexistes subies par les femmes pendant leur trajet et de comparer les expériences des femmes selon les risques de discrimination. Un plan d’actions sera établi à partir de cet état des lieux.

Radio et déconstruction de stéréotypes - Pays basque (64)

Consciente du rôle des médias dans la construction du genre et de l’égalité, la radio locale associative basque ANTETA IRRATIA porte un projet d’ateliers radiophoniques intégrant des réflexions sur les discriminations, l’égalité et la construction des stéréotypes. Un module de formation pour des animateurs de radio sera développé autour de la thématique des stéréotypes filles/garçon et mis en œuvre dans quatre écoles du territoire basque, dans le cadre des temps d’activités périscolaires.

"Entre princesse et super héros", sensibilisation des professionnels - Biarritz (64)

Cette journée s’adresse aux professionnels (éducateurs, enseignants, animateurs, travailleurs sociaux…) et comprend des apports théoriques sur l'impact des stéréotypes et la nécessité de s’inscrire dans une démarche égalitaire dès le plus jeune âge. Elle permet une analyse des pratiques institutionnelles, professionnelles et personnelles autour des questions d'éducation des filles et des garçons ainsi qu’une mise en perspective avec des témoignages d’expériences. Cette journée est organisée sur la partie basque du département. En novembre 2015, une conférence du même type avait rencontré un vif succès à Pau.

Prix Brindacier (littérature jeunesse) - Poitiers (86)

Ce prix national récompense le meilleur album jeunesse contribuant à lutter contre les représentations stéréotypées et sexistes. Il fait référence à Fifi Brindacier, héroïne de littérature enfantine, créée par l’auteure suédoise Astrid Lindgren. Il a été remis pour la première fois le 8 mars 2013 sur une initiative de Madame COUTELLE, avec le concours de la Librairie « La Belle aventure » à Poitiers.
En 2016, l’album primé a été : « Le tatouage magique » de Didier LEVY et Mathieu ROUSSEL aux éditions Sarbacane.

Défi du Mas-Jambost (quizz et grande soirée festive pour les lycéens) - Académie de Limoges

Proposé par le lycée du Mas Jambost à Limoges (lycée des métiers, arts et techniques), le défi s’adresse à l'ensemble des élèves de la 3ème à la terminale de l'académie. Il consiste à répondre à un questionnaire sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Les réponses et le slogan gagnant sont dévoilés au cours d’une grande soirée festive qui réunit l’ensemble des participants (860 élèves de 30 établissements scolaire en 2015). Chaque classe se voit remettre le trophée, qui est un objet d’art réalisé par les élèves du lycée du Mas-Jambost.

Prix du projet égalitaire - Académie de Bordeaux

Créé par le Rectorat de l’académie de Bordeaux, le prix du projet égalitaire valorise les expériences d’établissements scolaires qui s’attachent à lutter contre les stéréotypes de sexe et à instaurer durablement une culture de l’égalité et du respect entre les filles et les garçons. En 2016, seront remis la mention « établissement » (qui récompense un projet conduit par une équipe à l’échelle d’un établissement) et une mention « parcours » (qui récompense le travail conduit à l’échelle d’une classe). Les élèves et les personnels impliqués dans le projet reçoivent un diplôme d’Ambassadeur.drice de l’égalité entre les filles et les garçons.

Partager :