Actualité

Découvrez le rapport annuel de la DRAAF

Mise à jour : 15 avril 2019

La Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt des Pays de la Loire. L'année 2018 a été marquée par des dossiers emblématiques, des événements nationaux et une mobilisation importante au quotidien des agents des Pays de la Loire.

"L'année 2018 a constitué une année charnière pour les filières agricoles et agroalimentaires avec la clôture, le 21 décembre 2017, des Etats Généraux de l'Alimentation (EGA) et le démarrage des travaux législatifs qui se sont attachés à traduire les engagements pris par le Gouvernement dans la loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, promulguée le 30 octobre 2018.

La loi et les engagements qu'elle porte traduisent des évolutions notables pour l'organisation des filières, en confortant le rôle des interprofessions, des coopératives et des organisations de producteurs, et en rééquilibrant les relations économiques entre acteurs des filières longues pour dégager plus de valeur et mieux la répartir.

Elle fixe également des objectifs ambitieux en matière de qualité de l'alimentation en instaurant l'objectif d'atteindre, d'ici le 1er janvier 2022, en restauration collective un approvisionnement issu à 50% de produits locaux ou de qualité, dont 20% de produits issus de l'agriculture biologique.

Enfin, la loi renforce l'encadrement de l'usage et de la vente de produits phytopharmaceutiques en vue de contribuer à l'objectif de réduire de 50% l'usage de ces produits à l'horizon 2025. Les plans de filière élaborés par chaque interprofession constituent des documents de référence pour la déclinaison de ces objectifs et pour piloter leur mise en œuvre.

Ces objectifs et ces évolutions impactent bien entendu l'échelon régional à la fois dans son fonctionnement interne, et dans les conditions de mise en œuvre des politiques publiques dont les agents de la DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt ont la responsabilité. Au‐delà des décisions prises dans la loi, les Etats Généraux de l'Alimentation constituent une vision et une ambition commune qui doivent guider l'action de l'Etat à toutes les échelles. La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 constitue également une évolution importante, qui a conduit à réviser la stratégie régionale de formation par apprentissage.

C'est dans cet esprit que la DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt a souhaité revisiter le format du rapport d'activité annuel que vous tenez entre vos mains, afin de matérialiser la contribution du niveau régional à ces ambitions et de rappeler les missions qui rythment le quotidien des agents.

L'année 2018 a été marquée par plusieurs dossiers emblématiques, qui démontrent notre capacité collective à conjuguer planification de long terme et gestion des crises immédiates. La gestion des intoxications constatées en Maine‐et‐Loire suite à l'application de traitements à base de métham‐sodium, ou encore la fermeture de l'abattoir du groupe Doux à Chantonnay (85), ont confirmé la capacité de la DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt à projeter rapidement son expertise et à animer efficacement le partenariat régional pour fixer un cadre de gestion aux crises sanitaires et économiques. Je pourrais aussi évoquer dans ce domaine la prévention des risques liés à la peste porcine
africaine et à l'influenza aviaire, ou encore l'anticipation de la sortie du Royaume‐Uni de l'Union Européenne.

A plus long terme, l'accompagnement de la transition agro‐écologique de l'agriculture a constitué un autre marqueur de l'année 2018, avec la validation de la feuille de route régionale Ecophyto II, la signature du 6ème programme d'actions régional de lutte contre la pollution des eaux par les nitrates, et la poursuite de la dynamique de soutien aux groupes de progrès en agriculture, initiée par le dispositif GIEE et le dispositif "30 000 fermes engagées vers l'agro‐écologie à bas niveau d'intrants". Le rythme de conversion à l'agriculture biologique des Pays de la Loire est également à signaler, avec 10% des exploitations et 8,5% de la surface agricole utile conduits en agriculture biologique en 2018. Enfin les dynamiques de modernisation des exploitations et d'installation en agriculture restent soutenues, en lien avec une conjoncture plus favorable et les stratégies plus offensives de certaines filières.

Ces dynamiques sont soutenues par le déploiement du Grand Plan d'Investissement, présenté le 22 novembre 2018 en préfecture de région. Elles sont également le fruit de l'engagement quotidien des agents de la DRAAF qui s'y impliquent avec passion aux côtés des acteurs professionnels et institutionnels."
Yvan LOBJOIT, directeur régional de la DRAAF des Pays de la Loire

Retrouvez le rapport complet sur le site de la DRAAF des Pays de la Loire