Actualité

Projet d’arrêté préfectoral relatif à la pêche à pied professionnelle des coques sur le gisement naturel de la baie de La Baule

Mise à jour : 09 avril 2018

Un projet d'arrêté préfectoral est mis en consultation du 9 au 29 avril 2018 afin d'assurer la gestion rationnelle et d'encadrer l'exercice de la pêche à pied professionnelle des coques sur le gisement naturel de La Baule.

Assurer la gestion rationnelle de la ressource du gisement

En vue de protéger la ressource des coques (Cerastoderma edule) sur le gisement naturel de la baie de La Baule et d’en assurer la gestion rationnelle, la préfète de région peut réglementer l’accès à la ressource en application des dispositions de l’article R. 922-6 du code rural et de la pêche maritime. Sur avis de l’Institut français pour la recherche et l’exploitation de la mer (IFREMERInstitut français de recherche pour l'exploitation de la mer) et en s’appuyant sur le compte rendu de suivi du stock de coques du gisement de La Baule, l’ouverture pour la pêche à pied professionnelle est fixée chaque année par arrêté préfectoral particulier. Tel est l’objet du présent arrêté.

Encadrer l’exercice de la pêche à pied professionnelle des coques sur le gisement de La Baule

Le projet d’arrêté préfectoral mis en consultation propose de prolonger l’ouverture de la campagne de pêche à pied des coques sur le gisement de La Baule à compter du lundi 7 mai 2018 et jusqu’au 18 juin 2018 inclus. À l’instar de ce qui est prévu jusqu’au 30 avril 2018, la pêche reste autorisée entre le lever et le coucher du soleil suivant les conditions prévues par l’arrêté en termes de calendrier, de temps de pêche, d’engins et de quota journalier. La deuxième modification porte sur la restriction des jours de pêche, à savoir n’autoriser que ceux dont la somme des coefficients est supérieure à 160.

Le projet d’arrêté est consultable du 9 avril 2018 au 29 avril 2018 inclus :