Actualité

Soutien à l’agriculture régionale et aux producteurs de salades

Mise à jour : 22 janvier 2016

Une réunion s’est tenue en préfecture de région avec l’ensemble des professionnels agricoles et la grande distribution autour de la question de la dégradation du prix du marché de la salade

Composante essentielle de l’agriculture de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur la production de fruits et légumes représente respectivement environ 25 % et 15 % de son chiffre d’affaires. La production de salades concerne plus de 1850 producteurs principalement situés dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

Depuis la mi-novembre la commercialisation de la salade d'hiver connaît une situation difficile : les cours sont inférieurs au seuil de prix dit « anormalement bas ». En cause, la conjugaison de plusieurs facteurs : les conditions météorologiques avec un hiver doux sur l’ensemble du territoire et dans quelques pays européens qui a conduit à une offre précoce et abondante, une consommation faible en novembre et décembre et une concurrence extra régionale.

Dans ce contexte de crise conjoncturelle le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a réuni cette semaine les professionnels agricoles, expéditeurs, metteurs en marché, distributeurs, chambres d’agricultures, collectivités et services de l’État concernés afin d’échanger sur les solutions d’accompagnement des producteurs.

Plusieurs pistes ont ainsi été identifiées avec l’ensemble des participants :

- les services fiscaux se sont engagés à étudier des reports de délais de paiement et autres mesures fiscales après examen au cas par cas,

- les chambres d’agriculture départementales peuvent accompagner les agriculteurs dans leurs démarches auprès des organismes fiscaux et sociaux,

- l’accroissement de la part des productions locales dans l’approvisionnement et la valorisation des produits pour le consommateur avec notamment la répercussion de la baisse des prix de production,

- Les MSAMutualité sociale agricole Alpes-Vaucluse et Provence Azur et la banque Crédit Agricole ont indiqué pouvoir mettre en place des mesures financières et sociales d’accompagnement.

Au-delà de ces difficultés conjoncturelles et afin de renforcer l’organisation collective, les participants ont souligné le travail de fond à engager en structurant mieux cette filière professionnelle. Une démarche que la Chambre régionale d’agriculture accompagnera.

Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur réunira de nouveau les professionnels, la grande distribution et les services concernés le 9 février prochain.

Partager :