Le projet Henri Fabre

Mise à jour : 09 décembre 2015

Ce projet ambitieux autour de la mécanique, des matériaux et des procédés basé autour de l’Etang de Berre (Bouches-du-Rhône) est né des travaux de la Conférence Régionale de l’Industrie Provence-Alpes-Côté d’Azur, organisées par l’État à la suite des États Généraux de l’Industrie. Il prend en compte l’ensemble des dimensions qui concourent à la croissance d’une entreprise : une industrie performante et innovant collaborativement, se basant sur des ressources humaines formées et compétentes, sur un territoire efficient.

Henri Fabre, qu’est-ce que c’est ?

C’est un projet public-privé dont l’objectif est de permettre aux partenaires de mettre en commun des ressources et des compétences, pour aboutir à une structuration solide et efficace du tissu de l’innovation et la recherche au niveau régional, sur la thématique en mécanique, matériaux et procédés.Il vise les secteurs de l’aéronautique, l’énergie, le médical et du naval ; 4 filières d’excellence en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Il se concrétise par :

  • Un technocentre. Au cœur du dispositif, il sera, sur la zone des Florides, une référence pour l’industrie, un lieu de mutualisation de moyens pour les PMEPetites et moyennes entreprises, un lieu de transfert de technologies, favorisant la recherche, l’innovation et la compétitivité de l’écosystème.
  • Une offre territoriale. 3 sites sur le pourtour de l’Étang de Berre accueilleront les futures activités : le technoparc des Florides à Marignane, Vitrolles Cap Horizon et le Parc d’Empallières à Saint-Victoret.
  • Un pôle d’excellence en matière de formation et d’apprentissage, pour répondre aux besoins en compétence des métiers du futur sur la mécanique.

Le 12 septembre 2013, le Président de la République a annoncé 34 priorités pour une Nouvelle France Industrielle ; l’enjeu est une nécessité tant pour la compétitivité de l’économie française à l’échelle internationale que pour le développement du territoire au niveau national.

Conscients qu’une industrie forte est essentielle à la France et, par extension à la région, les acteurs économiques et publics de Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) se sont mobilisés autour du projet public-privé inédit Henri FABRE, et ce, dès 2011.

Les partenaires du projet

Le préfet de région co-préside avec le président du Conseil régional le comité de pilotage du projet Henri Fabre, qui se tient tous les 6 mois et permet de rythmer cette démarche collective. Depuis l’origine du projet, une équipe-projet a été mise sur pied, grâce notamment au soutien financier de l’Etat et du Conseil régional. Des décisions importantes en matière d’offre territoriale (foncier, transport) ont également été prises par les partenaires du projet, en particulier les collectivités locales.

Et aujourd’hui ?

Un mini-technocentre préfigurateur existe sur la zone des Florides, qui s’il n’a pas encore la dimension envisagée in fine permet d’ores-et-déjà de mener des actions en faveur des PMEPetites et moyennes entreprises. Des moyens sont mutualisés, tant au sein des organismes de formation que sur place.

L’État a soutenu financièrement (2,5M€), via les investissements d’avenir, la plateforme mutualisée d’innovation Inovsys SAS, qui offre des solutions innovantes et concrètes pour répondre aux besoins des entreprises dans le domaine de la mécanique, sur la base de ces équipements mutualisés.

Pour en savoir plus :

http://www.inovsys.fr

http://www.projet-henri-fabre.com

Partager :

Henri Fabre en chiffres

 

150 hectares organisés pour la performance industrielle au cœur de la Métropole Aix-Marseille-Provence

7 000 emplois à l’horizon 2020-2025

300 M€ en aménagement et infrastructures

100 M€ d’investissements (public/privé) sur les plateformes collaboratives et le technocentre