Actualité

Six domaines où agir pour lutter contre la pauvreté en en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Mise à jour : 05 avril 2016

image  @Thinkstock Becrutt

Stéphane BOUILLON, préfet de région et Jean-Philippe VINQUANT, directeur général de la cohésion sociale, ont présidé un séminaire de travail sur la mise en œuvre du plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le Gouvernement a élaboré un plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale dès 2013, autour d’une soixantaine de mesures. Afin de renforcer la mise en œuvre de ce plan au plus près des territoires le Premier ministre a demandé aux préfets de région de mobiliser l’ensemble des partenaires, et notamment les collectivités et associations.

Première étape de cette mobilisation, l'organisation d'un séminaire le 31 mars dernier qui a été l’occasion de présenter les conclusions des travaux d’un « groupe de contact partenarial » rassemblant depuis septembre 2015 les services régionaux et départementaux de l’Etat, les représentants des collectivités, les têtes de réseau associatives et les représentants des personnes accompagnées, avec pour objectif de définir des priorités d’action partagées.

Sur la base de diagnostics, les services de l’Etat s’engagent pour les 2 ans à venir sur des actions concrètes et priorisés sur 6 domaines d’action :

  • l’hébergement,
  • le logement,
  • l’emploi,
  • la santé,
  • l’éducation
  • l’alimentation.

Ces priorités d’action ont vocation à être mises en œuvre et coordonnées dans chaque territoire. Un référent  interministériel « lutte contre la pauvreté » a été nommé dans chaque département pour être l'interlocuteur privilégié des collectivités et des associations sur ces questions.

Le séminaire a permis d’échanger sur les bonnes pratiques de coopération entre institutions en la matière, notamment sur la lutte contre l’habitat indigne à Marseille, ou l’élaboration de chartes de cohésion sociale à l’échelle intercommunale dans le Var.

Soutenir les initiatives de solidarité

Par ailleurs, le plan de lutte contre la pauvreté, à la suite des « états généraux du travail social », incite les acteurs à développer des pratiques d’accompagnement social global, avec notamment la création d’un « référent de parcours ». Sur la base des conclusions du groupe de travail régional réuni à ce sujet, la DRDJSCS va lancer dans les prochaines semaines un appel à projets pour financer une ou plusieurs expérimentations.

Enfin , il s’agit également de mieux soutenir et accompagner les initiatives de solidarité prises par des associations ou des collectifs citoyens, qui innovent, bousculent les cadres, interpellent, à l’instar de ATD Quart-Monde avec le projet « Territoire zéro chômeur » ou les Petits frères des Pauvres » avec le projet « MONALISA ». Ces initiatives ont besoin d’être connues, évaluées, avant d’être si nécessaire mieux soutenues et valorisées par les pouvoirs publics. Une plate-forme régionale d’appui aux initiatives de solidarité se mettra en place dès 2016.

Plus d'informations sur le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale