Éditorial – Être proche des Franciliens, grâce au Grand Paris

Mise à jour : 29 juin 2017

© DICOM

Ayant pris il y a quelques jours mes fonctions de préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, je mesure pleinement l’importance des enjeux auxquels est confrontée la région parisienne.

Notre territoire a de grands projets et porte de grandes ambitions. Nous devons, collectivement, être à la hauteur des nombreux chantiers qui sont réalisés, dans une démarche constructive et un dialogue régulier de l’ensemble des acteurs locaux et nationaux.

Au titre de ces projets majeurs, le Grand Paris est une priorité nationale soutenue par l’État et portée par le Président de la République. Le Grand Paris doit être visible, connu et partagé par les citoyens et les usagers franciliens. Au-delà de ces enjeux institutionnels, la réalité métropolitaine est là, elle est celle de la modernisation de la région capitale, du développement de son économie et de son emploi, de sa capacité à entraîner les dynamiques de notre Pays.

La candidature de Paris en tant que ville hôte pour les Jeux Olympiques 2024 sera évidemment l’événement majeur de la rentrée puisque le Comité international olympique (CIO) rendra son verdict le 13 septembre prochain, faisant suite à la visite de la commission d’évaluation les 15 et 16 mai derniers sur les sites parisiens.

La candidature parisienne présente des atouts très solides s’appuyant notamment sur la proximité des installations olympiques et des équipements sportifs déjà existants. C’est également une ambition à haute dimension sociale : au travers des nombreux projets d’équipements publics et de logements, elle aura un effet structurant pour les territoires.

Le soutien aux entreprises et à l’emploi, la gestion délicate des questions migratoires, l’accompagnement des projets en matière de transports collectifs, de production de logement, de transition écologique, sont quelques-uns des chantiers majeurs sur lesquels je mobiliserai mon énergie et l’engagement de mes équipes, en continuité avec le travail déjà engagé par mes prédécesseurs.

À l’heure où une période nouvelle s'ouvre pour notre pays, les services de l'État à Paris et en Île-de-France poursuivent leur investissement quotidien au service des Franciliennes et des Franciliens. Nous restons, plus que jamais, mobilisés.

 

Michel Cadot
Préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris

Partager :